Il faut bien vivre avec son temps !

enfant, écran, enfants, ecran, écrans, ecrans, dangers, risques, bébé, bebe, bébés, bebes

Que pensez-vous des discours alarmistes (et de mes articles…) sur les dangers des écrans ?

Est-ce que, comme moi, vous entendez cette petite voix au fond de vous crier :

« IL FAUT BIEN VIVRE AVEC SON TEMPS ! »

Tout n’est pas à jeter dans les écrans, loin s’en faut !

Certes, il y a des dangers…

Les enfants sont les premiers concernés par les dangers des écrans. Ils sont en effet plus vulnérables que nous face aux images qu’ils ne comprennent pas. En plus, leur cerveau est encore en construction. Il est impératif de leur faire comprendre dès leur plus jeune âge les risques liés aux écrans. Nous vivons dans un monde hyper connecté, et nos enfants vont grandir avec ces nouvelles technologies. Il faut qu’ils apprennent à en connaître les points positifs, et les points négatifs le plus tôt possible.

La règle 3-6-9-12 établie par le psychiatre Serge Tisseron (et dont je parle ici) permet aux parents d’avoir des repères temporels pour EDUQUER leurs enfants au numérique.

  • Pas d’écran avant 3 ans.
  • De 3 à 6 ans : limiter clairement l’accès aux écrans, pas de jeux vidéos où l’on joue seul, en faire des moments de partage en famille.
  • De 6 à 9 ans : commencer à discuter du droit à l’image et à l’intimité, être présent dans l’apprentissage d’internet, permettre aux écrans d’être des outils de création.
  • De 9 à 12 ans : continuer à avoir des règles clairement définies sur les temps passés devant les écrans, enseigner les dangers d’internet.
  • Après 12 ans : Parler librement du harcèlement et de la pornographie avec lui ; éviter l’accès à un ordinateur dans la chambre ; ne pas être ami avec son enfant sur Facebook, lui laisser de l’autonomie, mais rester présent.

Nos enfants ont besoin d’apprendre à utiliser les écrans à bon escient. Même s’il y a de fortes chances pour qu’ils soient un jour plus à l’aise que nous dans les nouvelles technologies et le langage informatique, il est important de leur apprendre à développer leur esprit critique. Le rôle des parents est primordial.

Ceci étant dit, les écrans sont un outil formidable, et très riche !

… mais n’oublions pas le potentiel énorme des écrans !

Je passe beaucoup de temps à expliquer à tout le monde les dangers des écrans… Les risques que nos enfants encourent s’ils sont surexposés aux écrans, les problème de concentration, de passivité qui y sont liés.

Et pourtant, je suis une utilisatrice inconditionnelle d’internet ! J’adore savoir que quelle que soit la question que je me pose, je trouverais la réponse en cherchant (avec prudence et esprit critique) sur internet. Je ne regarde pas de vidéos parce que je déteste la passivité qu’elles entraînent (j’en parle plus en détail ici). Mais je lis beaucoup, je me renseigne, je surfe sur internet tous les jours !

Quand mes enfants me posent une question à laquelle je ne sais pas répondre, je cherche la réponse avec eux. Quand nous pouvons la trouver dans un livre à la maison, nous le faisons. Mais si ce n’est pas le cas, nous cherchons sur internet. Cela permet à mes enfants de comprendre assez tôt où et comment chercher l’information dont ils ont besoin.

En fait,

ce que je rejette surtout, c’est l’utilisation des écrans dans un but de divertissement pur. C’est une perte de temps que je ne veux pas enseigner à mes enfants. Vu leur âge à l’heure où j’écris ces lignes, ils ne sont encore concernés que par le visionnage de dessins animés et de vidéos, mais dans quelques années, ce seront les réseaux sociaux, les jeux vidéos, etc. qu’ils utiliseront pour combler leur ennui.

C’est un engrenage. Une succession de mauvaises habitudes qui font qu’à l’âge adulte, on devient un sur-consommateur d’images bidons, qui rendent passif, et font oublier qu’on est acteur de notre vie.

Alors que les écrans sont bien plus que cela ! Tellement plus ! C’est une véritable source de connaissance et d’apprentissage permanent ! Et c’est cette utilisation des écrans que je veux faire connaître à mes enfants pour qu’ils soient des adultes solides, avec un esprit critique acéré, et une volonté d’être créateurs plutôt que spectateurs de leur vie.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Quelle utilisation des écrans faites-vous ? Avez vous envie de changer vos habitudes ou au contraire de les conserver ? Vous voulez partager votre expérience avec nous ? Faites-le dans les commentaires ou par mail, nous serons enchantées de pouvoir en discuter avec vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.