Lire, écouter, raconter… une bonne idée pour cet été !

Lire, écouter, raconter… une bonne idée pour cet été !

En tant que parents, combien de temps par jour passez-vous à raconter des histoires à vos enfants ?

Que ce soient des histoires inventées, ou tirées d’un livre, de nos jours la réponse tend à devenir « jamais », ou « rarement »…

histoire audio enfant histoires audio enfants

Nous vivons dans un monde où chacun subit beaucoup de pression au quotidien (pression au travail à cause du patron, des collègues, des clients. Pression à la maison à cause du fait qu’il faut toujours courir à droite à gauche, s’occuper des enfants, tenir la maison. Pression à cause du regard des autres, etc. Vous avez compris le topo !). A cause de tout cela, le temps est assez réduit par rapport à tout ce qui est attendu d’un individu.

Chacun d’entre nous se retrouve donc avec :

  • Moins de temps libre,
  • Une famille qui est parfois éloignée (et il est donc difficile de faire garder les enfants pour « souffler un peu »),
  • L’addiction aux objets technologiques en tous genres, etc.

Cela conduit au fait que beaucoup d’entre nous préfèrent laisser les enfants regarder leur dessin animé préféré avant d’aller au lit, plutôt que de se poser et leur lire une histoire.

L’art de raconter des histoires (aux enfants) se perd donc de plus en plus…

Pourtant, lire des histoires, en écouter, ou même en raconter, ont de grands bienfaits pour les enfants.

Audio, enfants, enfant, bébés, bebes, bébé, bebe, lire, lecture, histoire, histoires

Les bienfaits des histoires

Le professeur D. E. Agosto, de l’université de Drexel mène des recherches auprès d’enfants et adolescents. Elle étudie notamment leurs comportements, leurs activités, et l’utilisation des réseaux sociaux, ou des bibliothèques.

Dans un article qu’elle a publié, et qui est accessible ici, elle constate que le fait d’écouter des histoires permet aux enfants de développer :

  • Des talents de visualisation (et donc éveille leur imagination et leur créativité),
  • Leur concentration (lorsqu’un enfant écoute attentivement, il fait abstraction de ce qui l’entoure, et peut participer activement à l’histoire en riant au bon moment, ou répondant aux questions posées par le narrateur),
  • L’esprit critique (les histoires plus ou moins réalistes permettent aux enfants de s’interroger sur le bien-fondé de ce qui est raconté, ou sur les raisons pour lesquelles les choses se passent de telle ou telle manière)
  • Leur appréhension/compréhension des évènements (en écoutant des histoires, les enfants apprennent  à en identifier les différentes étapes, et à les ordonner de façon chronologique)

Elle souligne aussi dans cet article, que lorsqu’un enfant écoute une histoire (en particulier quand il n’a aucune image sur lesquelles s’appuyer pour visualiser), il va créer des images mentales de ce qu’il entend. En fait, bien souvent, il s’imaginera dans l’histoire. Il se visualisera lui-même en train d’accomplir l’action.

Cette faculté qui est développée par les histoires (en particulier les histoires écoutées), est sans conteste un élément important pour améliorer la confiance en soi des enfants, leur capacité à s’affirmer, leur envie d’apprendre, leur curiosité, et leur autonomie.

Bien sûr, il est aussi communément admis que les histoires permettent aux enfants de développer leur vocabulaire, leur communication, leur écoute, la compréhension de leur environnement, etc. J’entre plus en détail sur ce sujet ici, , ou encore là.

Les hommes racontent des histoires depuis la nuit des temps

Une question de survie

transmission orale

La transmission orale est sans doute ce qui a permis aux Hommes de devenir ce qu’ils sont. Sans cette capacité, les Hommes auraient peut-être disparu…

Il est aisé d’imaginer un homme préhistorique en train de raconter sa partie de chasse au Mammouth autour d’un feu de bois. Toute sa tribu pendue à ses lèvres, retenant son souffle…

Aider à la compréhension du monde

Les plus grands mythes se sont aussi transmis ainsi avant d’être retranscrits sur papier.

D’ailleurs, ces mythes, tout comme les histoires que l’on trouve dans la Bible (et en particulier l’ancien testament), avaient à l’époque vocation à expliquer de façon imagée le monde dans lequel nous vivons.

Il n’y a que très récemment que la capacité à lire et à écrire s’est développée dans nos pays. Il y a encore quelques siècles à peine, seuls quelques privilégiés avaient accès à ces connaissances.

La transmission orale a donc joué un rôle très important jusqu’à très récemment.  

Et plus proche de nous 

Il y a peu, les grands-parents vivaient encore sous le même toit que leurs petits-enfants. Ils pouvaient ainsi leur transmettre leur expérience, leur raconter l’histoire de la famille, etc.

En ces temps-là, on organisait des veillées chez les uns ou chez les autres (puisque la télé n’existait pas encore pour illuminer les soirées familiales…). Ces rencontres intergénérationnelles étaient l’occasion de raconter des blagues, des histoires amusantes, etc.

De nos jours, peu de personnes sont capables de raconter un conte dans son intégralité. C’est une question d’habitude (faire travailler sa mémoire, chercher le détail qui capte l’attention, etc.), et peu de monde prend le temps de le faire.

Tout ceci se perd peu à peu. Est-ce un bien, est-ce un mal ? Il n’y a pas à se poser la question ! C’est un fait, tout simplement. Les connaissances sont toujours disponibles, et l’information l’est aussi grâce à internet et à l’accès aux livres qui s’est démocratisé. 

Pourtant, les bienfaits de l’écoute d’histoires sont indéniables, et il est donc important de faire perdurer cette pratique.

Alors cet été, pourquoi ne pas s’y mettre ?

Pour certains enfants, le milieu scolaire, trop formel parfois, est un stress important. 

L’été est donc le moment idéal pour changer de perspective. 

transmission orale raconter une histoire écouter ecouter

Au cours d’une soirée en extérieur (en camping par exemple), quelle bonne idée que celle d’allumer un feu de camp, une bougie, une lampe à pétrole (pour créer une ambiance différente et engageante), et de commencer à raconter une histoire. Pas besoin de talent particulier !

Il suffit par exemple de raconter une expérience vécue pendant votre enfance. La discussion sera engagée, et les enfants pourront y prendre part avec plaisir. Ensuite, pourquoi ne pas demander à l’enfant de raconter à son tour une histoire. Il peut choisir de raconter quelque chose qui lui est arrivé, ou quelque chose qu’il invente.

Un jeu que l’on aime pratiquer chez nous est d’inventer des histoires ensemble. Une personne commence à raconter quelque chose. Puis tout le monde participe à l’élaboration de l’histoire en ajoutant son grain de sel et ses idées. Cela permet d’obtenir des histoires très vivantes, parfois loufoques, parfois sérieuses, mais toujours passionnantes !

Si vous avez des idées pour relancer un peu cette pratique de l’oralité dans la transmission, n’hésitez pas à nous en faire part en commentaire.

Et pour aller encore plus loin dans la pratique de l’écoute d’histoires, vous pouvez recevoir gratuitement nos histoires audio : écrites, lues et mises en musique pour les enfants ! C’est accessible ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.