Les bienfaits des calins : en faites-vous assez à vos enfants ?!

bienveillance, education, éducation, positive, câlin, calin, enfant, enfants

Les bienfaits des calins : en faites-vous assez à vos enfants ?!

Je m’en souviendrai toujours : quand je suis partie aux Etats-Unis à l’âge de 17 ans pour vivre une année scolaire dans un environnement inconnu, je suis descendue de l’avion à Seattle, et là… j’ai vu pour la première fois Dean. Un grand monsieur aux cheveux gris et à la moustache bien taillée, avec dans les mains un écriteau sur lequel était inscrit mon prénom : « MARGUERITE ».

J’ai pointé l’affichette du doigt pour qu’il comprenne que c’était moi (mon anglais n’était pas super à l’époque !), et je ne m’attendais pas à ce qui est arrivé !!! Dean m’a prise dans ses bras ! Il m’a fait un HUG ! Ma première pensée a été « Il est pas bien ? On se connait même pas ! On pourrait pas juste se serrer la main, comme tout le monde ?!! »

Maintenant, quand je fais la bise à quelqu’un, j’ai toujours la sensation qu’IL NE SE PASSE RIEN (et encore moins en se serrant la main !!) ! Alors qu’avec un câlin (ou un hug, comme on dit au delà des frontières !), ce n’est absolument pas la même sensation.

Alors, que nous apportent les câlins ?!

Réduire le stress, favoriser la bonne humeur

Avez-vous déjà ressenti toutes les tensions se relâcher quand vous faisiez un câlin ? C’est une sensation vraiment agréable : dès l’instant où l’on prend quelqu’un dans nos bras, nos muscles se relâchent, nos épaules tombent, notre corps se libère des tensions accumulées.

Ceci est dû à la libération de plusieurs hormones.

  • L’endorphine est notre morphine naturelle, qui agit sur les récepteurs opiacés dans le cerveau… oui, oui, les mêmes que pour l’opium !
  • L’ocytocine est l’hormone des liens sociaux, indispensable pendant la grossesse, et au moment de la création du lien mère-enfant.
  • La dopamine permet, entre autre, la communication des nerfs entre eux.

Ces trois hormones ensemble, permettent donc de diminuer le stress, apportent une sensation de bien-être, et favorisent une meilleure circulation sanguine.

Augmenter la confiance en soi et en les autres

Grâce à la libération des trois hormones évoquées juste au-dessus, les câlins permettent de développer largement notre confiance en nous, et en les autres.

Le contact rapproché est un excellent moyen de stimuler cette confiance psychologiquement.

La présence d’hormones vient stimuler la confiance au niveau des nerfs.

Cette confiance s’ancre donc avec plus d’importance en nous.

Stimuler le système immunitaire, prévenir les maladies

Bon, évidemment, on ne va pas aller enlacer tous ceux qui ont la grippe en espérant ne pas l’attraper grâce à cela !

Mais des études ont montré que les câlins peuvent être utilisés comme moyen de défenses contre les rhumes, et autres maladies virales. D’après ce qu’ils en ont déduit, le support social qui nous est apporté et que l’on apporte en faisant un câlin permet de se protéger contre les infections.

Dans les paragraphes précédents, nous avons évoqué le fait que les câlins améliorent la circulation sanguine. Ils participent ainsi à la diminution des risques cardio-vasculaires.

Mais aussi…

On dit aussi que les câlins réduisent la douleur, alors enlaçons nos enfants quand il se font un bobo ! Allongent l’espérance de vie : pensons à embrasser nos grands-parents régulièrement ! Éloignent la sensation de solitude, etc.

Et même si certains de ces points étaient exagérés… Quelle importance ?!! Les câlins sont tellement agréables !

Pourquoi s’en priver ?

Dites-nous dans les commentaires si vous faites beaucoup de câlins à vos enfants.

Et pensez à télécharger nos histoires audio gratuites, l’occasion de prendre vos enfants dans vos bras, et de passer un moment de détente en écoutant nos belles histoires !

2 commentaires sur “Les bienfaits des calins : en faites-vous assez à vos enfants ?!”

  1. Je crois tellement aux bienfaits des calins et tout un cadeau de la vie d en etre naturellement nantie . a un point tel que ca me frappe beaucoup de voir d aucun (es) etre si reticents a en donner . surtout en ce qui concerne les enfants qui en ont particulierement besoin ! Carence d affection nuit tellement .

    1. Je suis tout à fait d’accord avec vous ! Il suffit souvent d’un simple calin avec un enfant pour éviter une crise de colère par exemple ! Je pense que les blocages culturels sont encore très ancrés chez certaines personnes… Mais plus on en parle, et plus on montre l’exemple ; plus on a de chance de réussir à faire évoluer tout ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.