7 erreurs fatales

7 erreurs fatales que font les adultes quand il s’agit de choisir un divertissement pour leurs enfant

Choisir des divertissements « éducatifs »

On l’a tous fait : acheter tel ou tel jeu parce qu’il permet d’apprendre les mots, les maths, ou développe telle ou telle aptitude scolaire. La plupart de ces « jeux » finissent au fond du placard car ils ressemblent plus à un cours magistral qu’à un réel divertissement !

Avec les histoires audio de Milounette et Cloucouchou au contraire, l’enfant commence par se divertir, et développe sans s’en rendre compte des facultés telles que la concentration, l’écoute, la créativité, etc. L’apprentissage passe inaperçu.

 
Choisir un divertissement pour être tranquille.
 
On en est rarement fier, mais beaucoup de parents optent pour les dessins animés afin de s’assurer quelques minutes de tranquillité. Il est tout à fait légitime de ne pas pouvoir être disponible 24h/24h pour nos enfants. Et on a beau faire de notre mieux, le quotidien nous empêche bien souvent de faire ce que nous voudrions.
Les dessins animés plaisent aux enfants ! Mais en donnant aux enfants l’habitude de regarder des dessins animés quotidiennement, on enseigne aux enfants à mettre leur cerveau en mode « OFF ». Ils gobent et ne réfléchissent plus. Cette habitude addictive leur apprend à choisir la passivité plutôt que l’action dans leur vie de tous les jours.
 
Avec les histoires audio de Milounette et Cloucouchou, les enfants doivent apprendre à faire travailler leur imagination et leur créativité pour se créer les images mentales que leur inspire l’histoire. Par ailleurs, l’enfant doit rester attentif, et cela lui permet de développer son sens de la concentration, et de l’écoute. Ces facultés sont très importantes dans la vie des enfants, comme dans celle des adultes.
 
Ne pas contrôler les divertissements de l’enfant
 
« 68% des parents ne contrôlent jamais l’activité en ligne de leurs enfants ».
Si l’on en croit les études récentes, beaucoup de parents font une confiance aveugle aux médias et ne contrôlent pas les moyens de divertissement utilisés par leurs propres enfants.
Cela peut devenir extrêmement dangereux :
« 21% des enfants de 12 à 18 ans ont été victimes de harcèlement et environ 16% ont été victimes d’intimidation en ligne ; moins de la moitié des enfants harcelés en ligne en font part à leurs parents ou à un autre adulte ».
 
Chez Milounette et Cloucouchou, nos histoires sont écrites, lues, et mises en musique avec amour et bienveillance car le bien-être des enfants est une de nos priorités pour leur permettre de devenir des adultes confiants.
 

Forcer l’enfant

Parfois les enfants s’ennuient… Ils viennent alors nous voir en nous demandant ce qu’ils pourraient bien faire… et quel que soit ce qu’on leur propose, leur réponse reste invariablement « euh… non, j’ai pas très envie… »

Vous connaissez ce genre de situation ?!
C’est une erreur que de forcer l’enfant à faire quelque chose quand il s’ennuie. L’ennui est un excellent moyen pour l’enfant de développer sa créativité en trouvant lui-même comment s’occuper. L’ennui permet aussi à l’enfant d’apprendre à apprécier sa propre présence et à aimer passer du temps avec lui-même.
Notre rôle d’adulte est de proposer des divertissements à l’enfant, non pas de les lui imposer.
 
L’avantage des histoires audio est simple : si l’enfant souhaite les écouter, il restera attentif et concentré. Si au contraire le moment est mal choisi, il lui sera facile de faire abstraction, et de trouver une autre occupation. Dans tous les cas l’enfant reste le décisionnaire, l’adulte n’aura fait que proposer.
 

Laisser la mode et la consommation décider des besoins des enfants

Dans la cour de récré, les enfants ont tendance à développer des modes. Celles-ci sont bien sûr mises en place par des marketeurs chevronnés qui font un travail très efficace. Les enfants sont leur cible car les grands groupes savent très bien que les enfants ont un grand pouvoir sur leurs parents (n’est-ce pas ?!!).
Il peut parfois être frustrant pour les enfants de se sentir différents des autres à cause du fait qu’ils ne possèdent pas tel jouet, ou n’ont pas la dernière poupée à la mode.
 
Pourtant, leur enseigner que le bonheur ne vient pas de la conformité, mais au contraire de l’affirmation de soi, est un excellent moyen de les aider à devenir des adultes qui se prennent en mains.
Chez Milounette et Cloucouchou, nous sommes convaincues que ce sont nos différences qui nous permettent de construire un monde où chacun peut s’épanouir. Permettre aux enfants d’exprimer leur unicité et leur apprendre à accepter les autres tels qu’ils sont font parties de nos priorités.
 

Penser que ce qui plaira à l’un plaira à l’autre

Les enfants sont tous différents. Ils ont des goûts différents, des centres d’intérêts différents, etc. Pourtant, il arrive bien souvent qu’en tant que parents nous pensions que ce jeu qui plait tant à notre aîné devrait aussi plaire à notre cadet. Ou pire : que ce jeu que nous avions adoré étant enfant devrait forcément plaire à nos bambins !!!
Et ce n’est pas le cas !
 
Chez Milounette et Cloucouchou, nous proposons des histoires très variés (en sujet comme en durée). Certaines histoires sont parfois courtes, parfois plus longues ; parfois drôles, parfois chargées d’émotion ; parfois très anciennes, parfois modernes ; etc. Cela permet aux enfants d’y trouver leur compte, et les incite également à développer leur ouverture d’esprit et leur intelligence.
 

Accumuler des objets (jeux, jouets, voire même livres etc.) qui ne servent jamais

En tant que parents, il est très tentant d’offrir, offrir, et encore offrir toutes sortes de jeux et jouets à nos enfants simplement pour voir pétiller leurs yeux au moment où on leur fait ce cadeau.
Cependant, accumuler des objets peut-être très néfaste pour l’enfant qui deviendra matérialiste et apprendra à chercher son bonheur à l’extérieur plutôt que de comprendre que tout est déjà en lui.
 
Chez Milounette et Cloucouchou, nous favorisons les divertissements simples pour que l’enfant utilise sa propre créativité et apprenne à s’apprécier tel qu’il est. La dématérialisation des histoires est un critère important.
 
NOS ENFANTS SONT LES ADULTES DE DEMAIN ! ILS SONT LES BÂTISSEURS DE NOTRE FUTURE SOCIÉTÉ. LEUR APPORTER UNE ÉDUCATION ÉQUILIBRANTE ET ÉPANOUISSANTE EST DONC UNE PRIORITÉ !